FINANCE DIGITALE : Ecobank  fait un pas de plus vers les PME-PMI 

Les filiales africaines de la banque présentent, les unes après les autres, « Ecobank Omni » pour  augmenter la productivité des PME-PMI. 

Aujourd’hui, Les PME -PMI ont désormais  la possibilité de procéder au payement individuel ou en masse des factures de leurs fournisseurs et de leurs salariés. Avec un simple clic dans un fichier,  elles peuvent procéder à leurs  règlements et  gagner en temps et en efficacité car, le service offre une gamme complète de solutions flexibles pour une gestion en ligne des encaissements et des paiements. Il s’agit  d’une plateforme dénommée « Ecobank Omni » qui permet, aux PME-PMI, aux entreprises et Organisations non gouvernementales (ONG),  de faire des paiements de manière automatique.

Une innovation majeure ?

La solution OMNI d’Ecobank est une banque en ligne qui permet, entre autres,  aux PMEPMI et entreprises  clientes, en temps réel,  de visualiser leurs comptes et de pouvoir faire des transactions métier, en se passant des allers et venus à la banque pour ces transactions. Autrement dit, de permettre au chef d’entreprise d’avoir la situation de ses comptes et donc, de  pouvoir prendre des décisions dans le cadre de l’amélioration de son activité. Ainsi, les PMEPMI clientes de la dite banque  peuvent faire des gains de productivité en  initiant  des transactions,  et générer des rapports à partir d’un profil d’accès unique. C’est une  plateforme suffisamment souple pour tenir compte des diverses pratiques commerciales locales, mais suffisamment puissante pour soutenir un volume élevé de transactions et la réconciliation des transactions à travers l’ensemble de son réseau. Auparavant pour faire le payement à de nombreux  fournisseurs, les PME- PMI devaient rassembler  les factures de tous les fournisseurs et faire les chèques manuellement. Si ce service bancaire supplémentaire aide à améliorer de manière générale la productivité des entreprises et à gérer indépendamment leurs flux de trésorerie, il leur  permet également de mieux contrôler leurs opérations financières sensibles à chaque niveau, tout en faisant un suivi rapproché des paiements, des encaissements et les encours clients et de trésorerie. Cependant, force est de constater que cette source de  productivité n’est pas le souci premier  des PMIE-PMI ; quand on sait que  la grande majorité d’entre elles n’a pas accès aux crédits tandis que quelques unes performent ou vont à l’international. Une plus grande visibilité de la banque sur leurs  opérations de trésorerie grace a la solution OMNI permettrait sans doute de corriger cet état de fait, en ce sens qu’elle règle en partie le manque de transparence financière des PME qui a souvent été un motif de rejet de leurs demandes de financement adressées aux banques. En outre, leur adhésion à « Ecobank OMNI » pourrait être un déclic pour une restructuration de  leur planification financière ou leurs problèmes de gouvernance,  pour celles qui souhaitent plus d’efficacité.

 Etape stratégique des solutions technologiques

La banque panafricaine s’est engagée dans un vaste plan de développement de sa  compétitivité à travers l’Afrique. Et ce, suite  à des difficultés organisationnelles et  des pertes importantes ces dernières années, la banque panafricaine a changé de stratégie pour optimiser ses coûts  en investissant plus dans le digital pour pouvoir attirer plus de clients sur des plateformes numériques. En effet, le secteur financier africain  est entré de plein pied dans l’ère du digital et  du numérique, au regard des innovations technologiques qui se succèdent et la pression des Fintech qui proposent des solutions technologiques innovantes et  gagnent  des parts dans un secteur jadis réservé aux banques à travers des outils comme le mobile money. Ecobank OMNI, est une étape stratégique clef et structurante à côté de Ecobank Mobile l’autre service  phare de la banque dans le cadre de sa stratégie consistant à rendre accessible, partout sur le continent, des services  bancaires digitalisés pour les entreprises. Ainsi, Ecobank   innove, mais cette fois ci,  avec  de véritables outils de proximité pour  les grandes entreprises et des  PME-PMI. La procédure d’accès à Ecobank OMNI est relativement  simple et ne nécessite aucune installation matérielle. C’est  une application fiable, hautement sécurisée et pratique car elle a été conçue dans le respect des standards  et le contrôle est permanent afin d’assurer la qualité et la convivialité du service. Elle facilite la  planification des ressources d’entreprise et assure une traçabilité des opérations. Et pour les pièces comptables, la plateforme dispose d’une piste d’audit afin de retracer toutes les activités des utilisateurs.

Ecobank attribue à chaque PME-PMI  cliente un profil de connexion et  met à disposition une équipe qualifiée d’assistance  pour la démonstration, la création, la formation et l’assistance après-vente. Pour les entreprises et les PME-PMI qui utilisent déjà le service, cela est vraiment une aubaine pour gagner en productivité.

Rappelons que l’application a été  déployée avec succès depuis 2011 mais, elle n’était proposée qu’aux grandes entreprises. Le service est adossé à une autre  solution ou application  nommée « cash plus global » qui est destinée aux  activités transfrontalières et multidevises pour les entreprises, en supprimant de nombreux goulots d’étranglement traditionnels dans le processus de gestion de trésorerie. « Cash plus Global » assure en temps réel les opérations transfrontalières de paiement et le système de gestion de la trésorerie.

La révolution numérique inédite, oblige Ecobank à revoir ses modèles d’affaires pour ses clientèles de plus en plus influencées par la révolution numérique et l’écosystème digital. Dés lors, on peut aisément constater que la banque panafricaine  accompagne  cette nouvelle tendance en   offrant  aux grandes entreprises et aux PMEPMI des interfaces et des services bancaires  standardisés cohérents : chacune de ces deux  plateformes est  adaptée à chacun des 36  pays qu’il dessert en termes de langue, de monnaie et d’exigences réglementaires. C’est quelque chose qu’aucune institution locale ou internationale n’a pu atteindre jusqu’à présent.

Par Latyr Dieng

PmeAfricaines.com




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *