L’UEMOA dans l’escarcelle de NSIA Banque

Manzi Finances  SA  avec le groupe NSIA à  travers ses filiales NSIA banque Côte d’ivoire et NSIA assurances vie Côte d’ivoire ont racheté  les activités  de Diamond Bank en Afrique de l’ouest.

Après l’introduction en bourse de NSIA Banque Côte d’Ivoire le 3 juillet dernier  et l’acquisition des activités francophones de DIAMOND Bank S.A, le pôle bancaire du Groupe NSIA est désormais présent dans 5 pays : Bénin, Côte d’Ivoire, Guinée Conakry, Sénégal et Togo. Le pole bancaire  a maintenant une marge de manœuvre   pour s’implanter au sein de l’UEMOA notamment au Niger, au Mali, en Guinée Bissau, et Burkina Faso. Puisque   Diamond Bank SA possède un agrément unique  qui permet d’ouvrir de nouvelles succursales dans  n’importe quel pays des huit de l’Union.

Une prise de contrôle effective et réussie

L’opération de prise de contrôle a été effectuée par un consortium conduit par MANZI Finances SA, actionnaire principal du Groupe NSIA, qui a acquis un total de 1 985 000 actions de DIAMOND Bank S.A., représentant 97,07% de son capital social. MANZI Finances, principal acquéreur à hauteur de 72.07%, est accompagné dans ce processus d’achat, par le Groupe NSIA à  travers ses filiales NSIA Banque Côte d’Ivoire (20%) et NSIA Vie Assurances Côte d’Ivoire (5%).

Annoncée depuis un an déjà, cette acquisition a pris effet le vendredi 24 novembre 2017 avec la signature des conventions, puis la tenue de l’Assemblée  Générale Mixte et du nouveau Conseil d’Administration de DIAMOND Bank S.A. C’est dire qu’il n’y a pas eu d’effet de surprise car, le nom de DIAMOND Bank était cité parmi les cibles potentielles de NSIA depuis que  ce dernier à racheté  la filiale, du premier nommé, ‘’ADIC insurances’’  au Nigéria.

Montée en puissance d’une nouvelle entité

Avec ce nouvel  rachat, le Groupe NSIA est  aujourd’hui  un peu plus fort de 5 Banques dans  l’union économique et monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et de 20 Compagnies d’Assurances, 1 SGI (Société de Gestion et d’Intermédiation), 1 société de Technologie, 1 société Immobilière, 1 SGO (Société de Gestion des OCPVM) en cours d’agrément, et  1 Fondation. Présentement, seule une fusion entre NSIA Banque Côte d’Ivoire (qui figure parmi les cinq premiers établissements  bancaires du pays), et Diamond Bank Côte d’Ivoire (dixième établissement en terme  de ressources en 2015), est prévue sous la marque NSIA Banque. Les filiales béninoise, sénégalaise et togolaise vont continuer à opérer sous leur marque actuelle et leur  rebranding  ou changement de marque  ne se fera que dans quelques années.

Dés lors, NSIA participations  est en mesure de se déployer dans l’Union monétaire ouest africaine (UMOA)  en déroulant sa feuille de route  et son savoir faire avéré en banque, et dans les assurances. En effet, la réussite de cette opération vient confirmer les progrès significatifs du groupe  NSIA  dans la mise en œuvre de son projet d’expansion dans quelques  pays du  continent. Aussi, elle traduit la volonté et l’ambition du Groupe de développer et d’étendre son pôle bancaire. Grâce à l’expansion et à l’enrichissement des activités de NSIA banque  en Afrique, les actionnaires et les clients sont en droit d’attendre d’un groupe comme NSIA participations  d’une part, des dividendes conséquents, et d’autre part, des produits, des solutions sur mesure,  et des modèles tarifaires les plus compétitifs possible.

Les prochains challenges

Après s’être développé en Afrique de l’Ouest (221 milliards de F CFA de chiffre d’affaires en 2015), NSIA devrait continuer l’expansion de son activité bancaire dans la CEMAC, où son pôle assurances est déjà actif au Cameroun, au Gabon et au Congo. Ses deux pôles, banques et assurances, seraient alors présents sur les mêmes marchés, quatre pays exceptés. Cette acquisition  constitue pour le groupe une étape-clé, qui augure d’une dynamique de croissance régulière et de nouvelles opportunités en Afrique. Néanmoins,  un nouveau  challenge  se pointe  après cette acquisition  à savoir : adjoindre à son important réseau d’assurances, un réseau bancaire puissant et au moins numériquement équivalent. En  effet, avec la prise de contrôle de Diamond Bank SA, NSIA vient de   franchir une étape décisive dans sa volonté de constituer un réseau de banques aussi étendu que celui de son pôle assurances. Rappelons que son réseau de filiales dans le secteur des assurances s’étend dans 12 pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, francophone comme anglophone et lusophone ; au Bénin, au Cameroun, au Congo, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Ghana, en Guinée, en Guinée-Bissau, au Mali, au Nigéria, au Sénégal et au Togo.

Jusqu’ici, la stratégie de NSIA  est  efficace et cohérente et a du sens pour des  raisons évidentes. Les banques sont en effet  devenues un canal idéal et  essentiel pour la  distribution des produits d’assurance. Racheter un établissement  bancaire  permet donc de faire l’économie des phases de préparation, d’agrément et de  développement en allant  plus vite. Par conséquent, cette présente acquisition devrait accélérer et renforcer l’implantation   de NSIA banque en Afrique de l’ouest francophone.

Une deuxième acquisition  est en perspective pour donner au pôle bancaire une stature panafricaine ; véritable ambition de NSIA banque. Mais tout dépendra d’« ECP emerging », un captal investisseur américain, qui détient prés de70% de ladite cible  dont il devrait sortir du tour de table.

Par Bacary SEYDI

PmeAfricaines.Com

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.