BVRM COTE D'IVOIRE

Le Programme « Élite » à la bourse d’Abidjan !

Pour donner suite à la création du 3ème compartiment dédié aux PME à fort potentiel, la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) embraye pour la seconde vitesse avec le lancement prochain du Programme « Elite ».

BVRM COTE D'IVOIRE

Par Bacary SEYDI

PmeAfricaines.com

La Bourse de Londres, la Bourse de Casablanca et la BRVM ont décidé d’unir leurs efforts et de mutualiser leurs expériences pour accompagner les PME de l’UEMOA vers une  amélioration de leur gouvernance, de leur gestion, et de leur performance,  et surtout, pour faciliter leur accès aux financements. Elles ont ainsi signé un partenariat tripartite le jeudi 09 novembre 2017 pour  connecter l’Afrique de l’ouest – au plus tard début mars 2018 – au  Programme «Élite» destiné aux PME. Les trois places boursières veulent marquer définitivement une rupture avec les méthodes adoptées jusque-là pour recruter de nouvelles entreprises à la cote, et particulièrement les PME. Par le passé, on concentrait l’approche sur une sensibilisation  des entreprises  autour des avantages que leur permet une cotation en Bourse. Or, il s’est avéré que bon nombre d’entre elles  ne sont pas vraiment séduites. C’est pourquoi la Bourse d’Abidjan a changé de fusil d’épaule et sollicité l’implémentation du Programme « Elite »  en Afrique de l’ouest. Ainsi, elle compte convaincre les entreprises par la formation et l’accompagnement en commençant par les PME à fort potentiel  – le reste viendra par la suite. Présentement, les petites PME ne sont pas encore suffisamment structurées pour se lancer en bourse mais, cela n’empêche pas de les préparer sur le moyen terme afin de les y faire entrer. L’ambition affichée par la BRVM est de relever le défi de dérouler ce programme en Afrique  de l’ouest et rompre par la même occasion, l’isolement de la PME ouest africaine, à travers un mécanisme d’accompagnement spécifique.  D’ores et déjà, 12 entreprises ont  déposé leurs dossiers et candidatures en vue de faire partie de la première vague de la version ouest africaine du Programme. Précisons que  les PME seront retenues  non pas à cause de leurs caractéristiques financières ; mais de par leur potentiel de développement et leur leadership sectoriel. Elles bénéficieront d’un écosystème unique, composé de conseillers, de partenaires académiques, d’entreprises cotées, d’investisseurs,  et du réseau des entreprises membres « d’ELITE » en Europe. Cette communauté facilite et améliore la compréhension des changements structurels à appréhender par les entreprises. L’environnement économique dans l’espace UEMOA est à la fois  favorable et assez porteur pour la réussite d’un tel Programme ; il n’y a pas de crise économique et les indicateurs sont au vert. En effet, le taux de croissance va frôler les 7% cette année, l’inflation est très basse et les États font des efforts pour la réduction des déficits budgétaires.  C’est donc un bon moment pour la BRVM d’enclencher une dynamique  pour le secteur des PME afin de faire émerger des champions locaux, voire africains.  De par sa mission, la Bourse commune aux huit pays de l’UEMOA  représente une source de financement complémentaire pour les entreprises en quête de fonds pour se développer. Le problème est que de nombreuses entreprises de l’espace économique ne répondent pas aux exigences du marché financier notamment : les exigences liées à l’élaboration du plan d’affaire,  à la gouvernance, à la gestion et à la transparence financière en particulier, la production et la diffusion d’informations comptables et financières fiables.  Elles doivent donc être accompagnées à travailler concrètement sur leurs problématiques et acquérir les outils nécessaires pour être en phase avec les exigences du marché financier.

C’est quoi même ce programme ?

« ELITE » est une initiative innovante  conçue de façon à amener les PME qui y adhèrent à identifier leurs problématiques et à mettre en place les mesures adéquates pour les résoudre. C’est un  programme qui  crée les conditions préalables que doivent remplir les PME avant d’être convaincues de l’intérêt que représenterait pour elles le marché boursier. C’est aussi, un écosystème  qui révèle  et prend en charge tous les besoins de la PME que les experts et le marché boursier peuvent compenser. En d’autres termes, le Programme « Elite » permet à une  PME et ses dirigeants, d’apprendre à grandir et à croître. Dés lors, on peut considérer qu’«ÉlITE Brvm Lounge» est venu pour mener les PME ambitieuses et à fort potentiel, vers le chemin de la croissance et des investissements ; en leur offrant précisément une opportunité de libérer leur potentiel et de se  développer. Ce qui leur permettra d’avoir un accès simplifié à une communauté financière internationale. En fin de parcours, ces entreprises obtiendront  le  «Label Élite »  qui leur garantit une visibilité certaine auprès des investisseurs nationaux et internationaux et leur facilite l’obtention  de nouveaux capitaux ou financements. En effet, ce label leur permet un  accès à la  plateforme digitale qui regroupe l’ensemble de la Communauté « ELITE ». Ainsi, la Bourse d’Abidjan obtiendra  des partenaires prestigieux  de taille mondiale composés des banques, des cabinets de conseil financier, des cabinets juridiques, des fonds d’investissement, des cabinets d’audit et d’expertise comptable et un organisme de formation de 1er ordre. Par conséquent, ce fameux programme  sera un moyen offert aux entreprises de trouver les meilleurs outils pour atteindre leurs objectifs de développement, tout en permettant au marché des capitaux d’accueillir des entreprises aux meilleures normes d’organisation, de gouvernance et de transparence. Pour la  première année de démarrage, les PME ouest africaines sélectionnées devront bénéficier pendant deux ans de services intégrés de formation et de mise à niveau leur permettant de se hisser aux meilleures normes d’organisation, de gouvernance et de transparence afin de leur faciliter leur entrée sur le marché financier et des capitaux, notamment au troisième compartiment de la BRVM.

Cotation au bout  d’un processus de  trois phases:

Le Programme «Elite» comporte trois étapes que les PME devront franchir pour un meilleur accès au marché financier et pour ainsi prospérer sur de nouveaux élans de croissance et d’expansion. C’est pourquoi, il s’articule en 3 phases dénommées en anglais  « Get Ready, Get Fit, Get Value » que l’on traduit par préparation, mise en forme et valorisation. La première phase «Get Ready» consiste en un programme de formation pour les actionnaires et dirigeants, assuré par des professeurs universitaires, des professionnels et des entrepreneurs aguerris afin de stimuler le changement culturel et évaluer les opportunités de financement à long terme. Quant à la seconde étape «Get Fit» elle  tourne autour de nouvelles pratiques de bonne gouvernance, et la mise en place d’une structure organisationnelle adaptée aux PME, dans le but d’attirer de nouveaux investisseurs, avec l’appui de conseillers spécialisés. Enfin, la troisième étape «Get Value» consiste en une capitalisation sur les avantages liés au nouveau modèle d’accès à de nouveaux marchés, et sur  de nouvelles possibilités qu’offrent la mise en réseau et les options innovantes de financement. Ce processus  est assuré et animé par une équipe de partenaires, qui soutiennent le Programme, constituée de conseillers, d’investisseurs et de partenaires multiples. Les entreprises seront ainsi en contact avec cette équipe par le biais d’une plate-forme communautaire dédiée. De manière générale, les PME africaines ou étrangères, souvent familiales, associent le marché des capitaux à une introduction en bourse qui leur fait plus peur qu’autre chose. Les raisons de cette défiance naturelle sont multiples, de la réticence au changement à la peur de la perte de contrôle de l’entreprise, en passant par le « problème » d’une transparence accrue.

350 PME ont déjà obtenu le  «Label Élite»:

Pour rappel,  le Programme « Elite » a été créé en 2012 par le London Stock Exchange (LSE Group, Bourse de Londres) avec pour objectif de faciliter l’accès des PME aux marchés des capitaux. « ELITE a été développé par le London Stock Exchange Group et déployé pour la 1ère fois en 2012 par sa filiale Borsa Italiana en Italie. Le programme a été adapté et mis en place au Royaume-Uni en 2014 et dans plusieurs pays d’Europe en 2015. Ensuite,  Il a été lancé en avril 2016 au Maroc par la Bourse de Casablanca. Et sera implémenté en Afrique de l’ouest à travers la BRVM en 2018. Le programme a déjà permis d’accompagner quelques 350 PME européennes, dont une partie a fini par rejoindre la Bourse, tandis qu’une autre affirme clairement son intention de le faire.  Les PME constituent l’épine dorsale du tissu économique de beaucoup de pays en Afrique et leur bonne santé ainsi que leurs perspectives de croissance sont au cœur des enjeux économiques et de développement des économies modernes. Ce sont les PME qui sont les premières à ressentir les crises économiques et à devoir composer avec leurs effets. A ce jour, « Elite » regroupe des entreprises qui opèrent dans des secteurs divers, et mobilise plus de 150 partenaires et près d’une centaine d’investisseurs institutionnels. On ose espérer qu’ « Elite BRVM Lounge » apportera sa pierre à la construction d’un écosystème performant au service du financement durable des PME et, par là même, de l’économie des huit  pays  de l’union monétaire ouest africaine (UEMOA)  et, au-delà, de la région d’Afrique du Nord et de l’Ouest.  A n’en pas douter, le Programme ELITE ayant déjà fait ses preuves en Italie et au Royaume-Uni, la LSE va s’atteler après l’Afrique de l’ouest à l’implanter dans d’autres pays africains notamment,  ceux de l’Afrique australe  et du centre où elle souhaite signer  de nouveaux  accords de partenariats.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *