L’Assurance crédit et caution : un levier financier peu connu des Pme africaines

L’assurance crédit et caution est encore très largement méconnue par la grande majorité des PME africaines. Pourtant, elle peut leur être d’un apport appréciable dans le financement de  leurs opérations courantes.

Par Bacary SEYDI

« A l’opposé des assurances dommages qui garantissent des biens physiques, les assurances crédit et  caution sont les seules branches d’assurances qui ont un impact financier direct sur la vie des entreprises » déclarent les professionnels du secteur de l’assurance. Dans son principe,  l’assurance crédit caution prémunit les entreprises contre l’insolvabilité de leurs clients tant locaux qu’internationaux en limitant les impayés. L’entreprise perçoit le montant de sa facture et le risque d’impayé est transféré vers le contrat d’assurance crédit que gère la compagnie d’assurance. Cette dernière se charge alors de recouvrer la créance compromise.

De nombreux avantages pour les PME Africaines

Il existe une gamme diversifiée d’assurance crédit caution. Les plus usités sont l’assurance crédit intérieur, l’assurance crédit à la consommation, l’assurance perte de loyer, l’assurance cautionnement et l’assurance crédit à l’exportation.

L’assurance crédit intérieur permet aux entreprises privées de se protéger contre les risques de non paiement qu’elles encourent dans le cadre de leurs opérations de vente à tempérament de produits d’équipement par exemple à des sociétés établies dans les limites du territoire national à l’exception des administrations publiques et structures apparentées. «  En leur permettant d’accorder plus sereinement des facilités de paiement, l’assurance crédit intérieur élargit la clientèle de ses souscripteurs et participe du coup au développement de leur chiffre d’affaires » signalent les assureurs.

Quant à l’assurance crédit à la consommation, elle a pour objet de couvrir les entreprises de distribution qui y souscrivent contre le risque de non paiement à l’occasion de leurs ventes à crédit à court terme à des particuliers. Ce risque concerne au premier chef notamment les établissements bancaires, les mutuelles d’épargne et de crédit qui accordent des prêts à des particuliers. En pratique, un certain nombre de ces structures bancaires ou de finance décentralisée ont souscrit à cette forme d’assurance.

L’assurance cautionnement est particulièrement intéressant pour les moyennes entreprises notamment de bâtiment et travaux publics (BTP). Ces entreprises de BTP se plaignent souvent d’un accès difficile aux marchés de l’Etat faute de disposer d’actifs ou de fonds propres pour le cautionnement nécessaire à leur participation aux appels d’offres ou la garantie d’ouvrages.  . Dans ce secteur des BTP, chaque fois qu’il y a des appels d’offre importants, les garanties de soumission, les cautions de bonne fin d’exécution, les cautions de garanties, empêchent l’entreprise d’exécuter le marché une fois qu’il l’a gagné ; notamment la caution d’avance de démarrage.

L’assurance caution  permet de surmonter ces écueils. Elle permet aux banquiers de faire davantage confiance à l’entrepreneur pour l’exécution des marchés publics qui sont déjà gagnés. Elle permet en particulier de suppléer l’insuffisance de garantie des PME vis-à-vis d’un dossier de demande de crédit. Parce que les banques ont l’habitude, quand une PME sollicite un financement de 500 millions de FCFA,  de lui demander si elle dispose d’un patrimoine immobilier de 500 voir 700 millions. Grace au mécanisme de cautionnement, toutes ces exigences là ne sont plus de mise ; les PME et les PMI pourront ainsi davantage avoir accès aux ressources du système bancaire.

L’assurance crédit à l’exportation est un moyen de se prémunir contre le non paiement des créances de l’entreprise résultant de ses ventes à l’étranger. La garantie s’applique aux opérations d’exportation faites par l’assuré avec des acheteurs étrangers.  L’assurance crédit à l’exportation présente une importance capitale pour le développement et la diversification des exportations grâce au filet de sécurité qu’elle offre et constitue un facteur essentiel de compétitivité pour les entreprises exportatrices.

Enfin l’assurance perte de loyer permet aux bailleurs d’immeubles ou de logements sociaux de se couvrir du risque de non-paiement d’un locataire qui peut manquer à ses obligations à cause par exemple de la perte de son emploi ou en cas de difficultés dans ses affaires.

Quelques obstacles identifiés par les professionnels

Malgré ses avantages pour les entreprises, l’assurance crédit caution a encore du mal à se développer en Afrique subsaharienne. Les assureurs avancent entre autres explications le fait que ce type d’assurance n’a pas un caractère obligatoire comme l’assurance automobile.

Si au niveau des  états l’assurance crédit caution a été identifiée comme l’une des solutions innovantes pour faire face au défi de l’accès des Petites et moyennes entreprises (PME) africaines au crédit, les sociétés d’assurances ont  accusé du retard dans la promotion de ce type d’assurance qui demeure jusqu’à présent peu connu.

Ce qui est évident, c’est que cette forme d’assurance  a un énorme potentiel qui demeure encore sous exploité en Afrique parce que très peu vulgarisée

auprès des PME. Au niveau mondial, on estime que les assureurs crédit n’ont pénétré que 20% de leur marché potentiel en dépit du fait que le marché est en pleine expansion.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.