[Covid-19 et PME : Programme Spécial]

Covid-19 : Ecobank et l’UA concoctent un « Protocole » continental de prise en charge des MPME  Africaines impactées

Les Micro-petites et moyennes entreprises (MPME), africaines qui constituent l’épine dorsale de l’économie du Continent sont aussi les entreprises les plus impactées par la Pandémie du Covid-19 en raison de leur vulnérabilité. Sans une  prise en charge efficiente, très peu d’entre elles survivront à la crise sanitaire et économique qui frappe le monde entier. (Par Latyr Dieng)

L’Agence de développement de l’UA (AUDA-NEPAD) et le Groupe Ecobank Group ont l’intention de construire conjointement une plate-forme continentale  de soutien aux MPME qui apportera une réponse immédiate à l’impact potentiel du COVID-19 sur les MPME et la création d’emplois sur le continent. L’annonce a été faite par le Directeur Général de L’AUDA-NEPAD, M. Assane Mayaki qui précise que ladite  Plateforme sera basée sur la  campagne initiale ” 100 000 PME d’ici 2020 ” de l’Agence. 

La Plateforme en question permettra à  l’Agence de développement de l’UA (AUDA-NEPAD) et au groupe Ecobank, d’unir leurs forces pour apporter un  soutien continental conséquent, holistique  et harmonisé aux MPME africaines à  la hauteur des problématiques, defis, et enjeux auxquels elles font face dans ce contexte de riposte à la pandémie du Covid -19.

« La plateforme continentale donnera aux MPME les connaissances, les ressources, le mentorat, l’expertise technique et le soutien financier pour assurer la durabilité de leurs entreprises pendant et après COVID-19 » a indiqué M. Ade Ayeyemi, le patron du groupe Ecobank. Elle  garantira en outre aux MPME un accès continu aux marchés nationaux, régionaux et continentaux.

L’initiative conjointe des deux vieux compagnons,  visera de façon spécifique trois objectifs.  Il s’agira dans un premier temps de créer une plate-forme unique qui abordera les problèmes, les défis et les besoins des MPME des secteurs formels et informels à travers le continent pendant et après COVID-19. Le deuxième objectif visé,  c’est d’identifier les opportunités et les moyens innovants pour soutenir et protéger les MPME ainsi que les opportunités d’emploi particulièrement dans l’agroalimentaire, la technologique, la santé, et les chaînes d’approvisionnement. Le troisième objectif  consistera à coordonner et harmoniser les initiatives et les efforts en cours qui aident les MPME à accéder à l’information, au financement et aux mesures de relance budgétaire pendant la pandémie.

A noter par ailleurs que la  banque panafricaine qui a déjà décaissé 2 milliards de FCFA pour appuyer ses pays hôtes sur le continent dans la lutte contre le Covid-19, et n’entend pas s’arrêter en si bon chemin.  En mettant  en place ce « protocole» de sauvetage des MPME  africaines avec l’Agence de développement de l’UA, la Banque panafricaine ne fait que réitérer son engagement auprès du secteur privé africain  ainsi que son   ambition de contribuer au développement économique et social de l’Afrique dont les MPME constituent le socle.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.