Le RESTIC APPELLE A UNE SOLUTION ÉQUILIBREE DANS L’AFFAIRE AKILEE – SENELEC

Le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication ( RESTIC) considère AKILEE S.A comme un pilier majeur de l’écosystème digital et numérique  orienté vers l’offre de solutions avancées et à  haute valeur ajoutée pour le secteur énergétique en Afrique.

AKILEE SA est  une société technologique de services énergétiques qui s’appuie sur les technologies digitales, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables pour faciliter l’émergence des opérateurs électriciens du futur et aider les consommateurs à maîtriser leurs dépenses énergétiques par l’information, le conseil interactif et la « smartproduction ».

Le basculement vers des réseaux électriques intelligents ne peut des lors se faire qu’avec les solutions, informatiques et réseaux, conçues et intégrées par Akilee S.A et bien d’autres start up présentes au Sénégal.

Ainsi dans le contrat entre le fournisseur de solutions innovantes appliquées à l’énergie et le producteur et distributeur de courant qu’est la SENELEC est gagnant – gagnant, il préfigure partenariat horizontal novateur et innovant pour booster la productivité et réaliser des gains en technologie et in- fine en capital.

Il faut des intégrateurs de solutions pour guider l’électricien public dans les smart – grid ou réseaux intelligents.

Nous appelons donc au premier chef le Président de la République à aider à une solution équilibrée qui préserve les intérêts des deux parties à un moment ou le secteur digital, numérique et innovant semble prendre son envol sous l’impulsion des professionnels sénégalais du secteur et de mécanisme de financement comme la Délégation à l’Entreprenariat Rapide.

Le RESTIC s’adresse au Président de la République dans sa posture d’Ambassadeur du secteur innovant des Technologies de l’information et de la Communication et de protecteur ou garant des intérêts supérieurs du Sénégal fussent-ils les intérêts du secteur public ou  du secteur privé.

AKILEE SA mérite une seconde chance et un nouveau départ dans son partenariat avec l’énergéticien public il faut juste travailler à un nouveau contrat qui préserve les intérêts des deux parties.

LE RESTIC estime que le marché de la transition et l’optimisation énergétiques représenterait plus de 2 500 milliards sur 10 ans en effet toute la chaine énergétique est en mutation ; le Sénégal avec ses professionnels dans le secteur a les moyens de tirer profit de ces opportunités.      

Le RESTIC encourage ses membres à travailler sur toutes les questions de priorités économiques nationales qui peuvent utiliser les outils et leviers du digital et du numérique pour relever les défis du développement.

                                                                                              Le Bureau exécutif




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.