Averroès Africa investira dans des fonds africains dédiés aux Start up et PME

Bpifrance et Proparco annoncent le premier closing de leur quatrième fonds de fonds pour l’Afrique. Son nom : Averroès Africa.  

D’une taille cible de 100 millions d’euros, Averroès Africa investira dans des fonds africains, rapporte L’Economiste Maghrébin. Ils se dédient aux Start up et aux petites et moyennes entreprises. L’objectif étant de continuer de soutenir le développement du secteur privé; mais aussi l’emploi et l’innovation sur le continent.

Rappelons que Bpifrance et Proparco lançaient le dispositif Averroès en 2003. Et ce, pour soutenir le développement du marché du capital investissement d’abord en Afrique du Nord; puis sur l’ensemble du continent. Grace au démarrage d’un premier véhicule panafricain (Averroès Finance III) en 2015.

Puis, « forts du succès de ce dispositif pionnier en fonds de fonds ayant permis de drainer près de 1,2 milliard d’euros dans une vingtaine de fonds de capital investissement et plus de 150 entreprises réparties dans 40 pays africains, Bpifrance et Proparco ont souhaité poursuivre leur collaboration en lançant un nouveau véhicule – Averroès Africa ». C’est ce qu’on peut lire dans un communiqué de Bpifrance.

Et d’ajouter que Averroès Africa, tout comme ses prédécesseurs, est ouvert à la souscription d’investisseurs tiers publics et privés, français et étrangers. Ils viendront compléter le tour de table du premier closing. Lequel affichait un montant de 55 millions d’euros. Et ce, afin d’atteindre la taille cible de 100 millions d’euros.

Un objectif de 10 à 12 fonds en portefeuille

Pour ce faire, Averroès Africa reprendra la thèse d’investissement d’Averroès Finance III. En ciblant des fonds de capital investissement plurisectoriels. Ceux qui ont une dimension multi-pays, régionale ou panafricaine, et gérés par des équipes expérimentées.

A cet égard, notons que Averroès Africa aura un tropisme accru pour les fonds de capital-risque. Il pourra, pour la première fois, investir dans des fonds sectoriels des services financiers, de la santé et de l’agro-industrie, en cohérence avec l’évolution du marché africain.

Avec un objectif de 10 à 12 fonds en portefeuille, Averroès Africa offrira à terme une exposition à plus d’une centaine de sociétés africaines. De la start-up à l’Entreprise de Taille Intermédiaire (ETI), dans tous les grands secteurs liés à l’émergence de la classe moyenne africaine, tels que: les biens de grande consommation; les transports et la logistique; l’industrie; l’éducation; ou les TMT.

Au-delà de la performance financière, l’équipe d’Averroès Africa aura à cœur de maximiser l’impact de ses investissements en matière environnementale, sociale et de gouvernance; en ligne avec les engagements pris par Bpifrance et Proparco.

De même, l’équipe cherchera, comme pour les véhicules prédécesseurs, à générer des flux d’affaires entre les entreprises africaines en portefeuille et les entreprises françaises soutenues par Bpifrance et désireuses de saisir les opportunités offertes par le marché africain.

Pour Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance, ce lancement est réalisé alors que l’Afrique fait face à de nouveaux enjeux majeurs: la crise de la Covid-19. Celle-ci nécessite un soutien renforcé aux PME.

Au final, « nous sommes en effet convaincus que la résilience et le développement du continent passent notamment par le soutien des entreprises et entrepreneurs africains »; conclut Gregory Clemente, Directeur général de Proparco.

Source  L’Economiste Maghrébin.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.