Les PME marocaines bénéficieront d’un fonds de 100 millions USD grâce au tandem DFC et SEAF Global

La société américaine de financement du développement, DFC (L’International Development Finance Corporation) s’est associée au Fonds d’aide aux petites entreprises, SEAF Global («Small Enterprise Assistance Funds»)  pour la création d’un fonds de 100 millions USD destiné aux petites entreprises marocaines. L’initiative vise à accompagner les entrepreneurs qui proposent des solutions innovantes aux problèmes endémiques du pays.

C’est  à travers un communiqué parvenu à notre rédaction que  M. Adam BOEHLER le PDG de la société américaine de financement du développement international, l’International Development Finance Corporation (DFC), a annoncé un partenariat financier avec le Fonds d’aide aux petites entreprises (SEAF Global), pour soutenir les petites entreprises innovantes au Maroc. Doté d’un budget de 100 millions USD, cet investissement va se concentrer sur les opportunités de marché et s’attaquer aux problèmes endémiques du pays qui nécessitent des solutions innovantes menées par des entrepreneurs locaux.

Le nouveau fonds cible les petites et moyennes entreprises opérant dans les secteurs de l’agriculture, de la santé, de l’industrie, de l’eau et de l’assainissement, ainsi que de l’énergie propre. Outre ce partenariat, une lettre d’intérêt avec l’Office Chérifien des phosphates (OCP) a également été signée pour soutenir des projets qui permettraient de stimuler la productivité agricole en Afrique subsaharienne.

On se souvient que la société américaine de financement du développement international avait annoncé en décembre dernier des initiatives visant à mobiliser 5 milliards USD par le biais d’accords commerciaux et d’investissements au Maroc et dans les autres pays d’Afrique du Nord, au cours des 4 prochaines années. Le programme s’inscrit dans la continuité des actions de promotion de l’investissement privé et de soutien à l’entrepreneuriat menées par le gouvernement marocain, pour la croissance inclusive et la création d’emplois.

Cette série d’initiatives vise à faire du Maroc le nouveau pôle économique de la sous-région. À cet effet, une antenne de l’initiative américaine Prosper Africa sera ouverte dans la capitale Rabat. Ce bureau spécialisé dans les investissements internationaux avec les pays francophones d’Afrique, sera le premier du genre dans le nord du continent, et devrait voir le jour en février 2021.

Pour rappel,  SEAF est un groupe de gestion des investissements qui fournit du capital de croissance et une assistance commerciale aux petites et moyennes entreprises (PME) des marchés émergents et en transition mal desservis par les sources traditionnelles de capital. Grâce à son réseau de bureaux à travers le monde, SEAF investit dans des entrepreneurs pour chercher à créer des entreprises prospères, dans l’espoir d’obtenir à la fois des rendements attrayants pour ses investisseurs et un impact mesurable sur le développement dans les communautés locales. 

SEAF a une longue expérience en matière de création de capacités locales de gestion de fonds et d’investissement dans les PME des marchés émergents d’Europe de l’Est, d’Amérique latine, d’Asie et d’Afrique. Leader mondial du financement des PME, SEAF a géré ou gère 38 fonds et 14 centres pour l’entrepreneuriat et le développement des cadres (CEED) dans 33 pays. SEAF a réalisé plus de 400 investissements en capital-risque dans des entreprises dont les produits et services améliorent la vie des gens d’une manière financièrement, socialement et écologiquement durable. Le SEAF exige que ses investissements génèrent des rendements pour ses investisseurs, car cela force l’efficacité, la responsabilité et la durabilité du processus.

Par la rédaction




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.