Démarrage du volet financement de l’initiative 100 000 MPME

Le groupe Ecobank  et l’agence de développement de l’Union africaine–Nepad (AUDA-NEPAD) ont lancé,  le 27 mai dernier le volet financement de l’initiative « 100.000 Micro, petites et moyennes entreprises(MPME) » en Afrique.

Le programme « 100 000 MPME » vise à renforcer les capacités de 100 000 entreprises en Afrique par le biais de formations à l’entrepreneuriat et aux affaires, en vue d’améliorer l’accès aux financements et aux nouveaux marchés, tout en créant des réseaux de soutien et d’incubation pour favoriser leur réussite.

Suite à la réussite du lancement de l’académie des MPME, « nous passons maintenant au volet du financement de ces MPME. Nous serons heureux de soutenir les entreprises qui auront suivi avec succès ce programme de formation et qui répondront aux critères leur permettant de bénéficier d’un financement », a précisé Josephine Anan-Ankomah, directrice de la Banque commerciale du groupe Ecobank.

Lancé par l’AUDA-NEPAD, ce programme permettra d’accélérer la transformation économique de l’Afrique, développer les compétences nécessaires et renforcer la résilience face au choc économique provoqué par la pandémie mondiale.

« Partout dans le monde, les MPME sont le principal moteur d’innovation, de transformation sociale, de développement et de croissance économiques. L’AUDA-NEPAD a la conviction que la transformation structurelle de l’Afrique sera menée par les entreprises et les innovations dirigées par les jeunes et les femmes », a affirmé Amine Idriss Adoum, Directeur de la mise en œuvre et de la coordination des programmes à l’AUDA-NEPAD.

L’AUDA-NEPAD et le Groupe Ecobank ont annoncé leur collaboration en mai 2020, en privilégiant trois axes pour aider les MPME à surmonter les répercussions économiques dévastatrices de la Covid-19 : l’Académie, le financement et les marchés des MPME. L’Académie des MPME a été lancée en août 2020 dans huit pays. Les deux institutions vont à présent se consacrer au financement des MPME dans ces mêmes pays, à savoir la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Kenya, le Niger, le Nigeria, le Rwanda, le Tchad et le Togo. Une somme totale de deux millions de dollars sera accordée sous forme de fonds de roulement aux bénéficiaires qui répondent aux critères établis dans les huit pays de cette première phase. « Après une année (2020) sans précédent, l’impact de la Covid-19 continue de se faire sentir au sein des économies africaines. Il est urgent de soutenir les entreprises MPME, le socle de nos économies », a déclaré Josephine Anan-Ankomah.

La phase de financement a pour, entre autres objectifs d’étendre la portée de l’initiative « 100.000 MPME » aux jeunes du continent;  de créer une base de données pour améliorer les recommandations politiques à l’intention des organes de décision de l’Union africaine et permettre un dialogue ascendant avec les jeunes femmes entrepreneurs.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.