L’Initiative « 100 000 MPME » de l’AUDA – NEPAD et Ecobank passe à la vitesse supérieure

L’accès des PME africaines au financement bancaire reste problématique sur le continent africain en temps normal, à fortiori en ces temps de crise sanitaire et économique mondiale liée à la Pandémie du Covid 19 qui n’a fait qu’accroitre le sentiment de méfiance de certaines banques locales quant le vis-à-vis est une PME  à la recherche de financement. Seule une démarche multi-acteurs, holistique, cohérente et coordonnée  à l’échelle continentale pourrait changer la donne et ouvrir les vannes du crédit bancaire aux PME. C’est le sens de l’initiative « 100 000 MPME » fruit d’un partenariat entre Ecobank et AUDA – NEPAD qui vient de franchir une étape cruciale dans son développement.

Lancée en avril 2020 au fort de la pandémie, l’initiative « 100 000 MPME », un partenariat entre l’AUDA-NEPAD et le groupe Ecobank connaît depuis le mardi 27 juillet, sa première cohorte de diplômés qui ont reçu leur parchemin.

Ils sont au total plus de 200 entrepreneurs sur 850 présélectionnées dans les 8 pays de la phase pilote de l’Académie MPME. Celle-ci offre aux entrepreneurs, propriétaires et gestionnaires de micro, petites et moyennes entreprises (MPME) des cours de coaching, mentorat et des formations aux compétences commerciales.

Après avoir passé avec succès le volet formation de ce programme – 6 semaines couvrant 4 modules – ces entrepreneurs venus du Tchad, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Kenya, du Niger, du Nigeria, du Rwanda et du Togo peuvent désormais constituer et déposer leurs dossiers de crédit sur la plateforme de l’initiative, apprend-on.

« Nous n’avons eu aucune hésitation à soutenir l’initiative « 100 000 MPME » de l’AUDA – NEPAD », a soutenu Ade Ayeyemi, PDG du groupe Ecobank qui a assisté à la cérémonie virtuelle de remise de diplômes. 

Et de poursuivre : « le cadre que nous avons conçu collectivement repose sur trois piliers essentiels, dont les MPME ont besoin pour renforcer leur résilience en ces temps sans précédent, à savoir l’accès aux capacités, l’accès au financement et l’accès aux marchés. La cérémonie de remise des diplômes est une autre étape franchie dans notre parcours et notre engagement à soutenir les MPME et à les aider à devenir les grandes entreprises de demain ».

Nous voulons nous assurer qu’aucune MPME « ne soit laissée derrière », a précisé le responsable nigérian. Ainsi, pour cette phase pilote qui a reçu plus de 3000 candidatures, la Banque basée à Lomé s’engage déjà à partir du troisième trimestre 2021, à « proposer un programme d’alternance aux plus de 2000 PME restantes qui se sont inscrites, mais n’ont pas été présélectionnées dans le programme de formation qui vient de se terminer »

Prévu pour atteindre à terme 1 000 000 d’entreprises en Afrique, le programme a désormais rehaussé ses ambitions. Cinq nouveaux pays feront partie de la prochaine cohorte.

« La cérémonie s’appuie sur d’autres étapes importantes franchies jusqu’à présent, notamment le lancement de l’initiative dans 13 Etats membres, touchant plus de 3 millions de participants, pour la plupart des micro-entrepreneurs qui ont découvert le potentiel de la plateforme MPME Academy », a déclaré Ibrahim Mayaki (photo), secrétaire exécutif de l’Agence de planification et de coordination du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (AUDA-NEPAD).

Source Agence ecofin




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.