Zones Économiques Spéciales (ZES), moteurs de l’économie circulaire et durable en Afrique

A partir d’un benchmark sur les bonnes pratiques de circularité et de durabilité, nous valorisons dans cette analyse quelques zones économiques spéciales exemplaires en Afrique.  Par Thierry TENE

Le leader Tanger Med prend en compte la RSE dans sa gouvernance et publie son rapport de durabilité

Aménagé sur près de 2 000 hectares (ha), Tanger Med comprend 6 zones d’activités dédiées à l’industrie, la logistique et les services. 

Le Groupe compte plus de 1 100 entreprises avec près de 90 000 emplois.  

1er port à conteneurs en Afrique, 1er port à conteneurs en méditerranée et 1ère plateforme d’import / export au Maroc, Tanger Med est selon le Financial Times, la 1ère zone automobile dans le monde et la 2ème zone économique dans le monde. 

Le Groupe Tanger Med a défini une politique RSE qui s’articule autour de 5 axes et 10 engagements avec des actions qui impactent les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD).

L’analyse de la gouvernance du Groupe permet d’apprécier la grande importance accordée à la RSE. 

Comme les comités stratégiques, d’audit et d’investissement, celui sur la RSE est directement rattaché au Conseil de Surveillance et au Conseil d’Administration.

Le Comité RSE est présidé par M. Fouad BRINI, Président du Conseil de Surveillance du Groupe Tanger Med. 

Deux actionnaires de l’entreprise sont également membres de ce Comité RSE. 

Il s’agit de la très influente Mme. Dounia BEN ABBES TAARJI, Présidente du Directoire du Fonds Hassan II qui détient 87,5 % du capital de Tanger Med. 

Détentrice de 0,12 % du capital du Groupe, la Caisse de Dépôt et de Gestion est représentée au Comité RSE par son Directeur Général M. Abdellatif ZAGHNOUN, une autre personnalité de la vie économique marocaine.

Tanger Med détient également le très exigeant label RSE de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM).

Pour avoir une idée des multiples initiatives et réalisations du Groupe Tanger Med en matière de développement durable, il faut consulter la dernière édition de son rapport RSE qui est publié chaque année.

La symbiose industrielle du Cap-Occidental (WISP), une référence africaine

L’un des 7 piliers de l’économie circulaire est la symbiose industrielle. 

Il s’agit d’une démarche circulaire dans laquelle les flux résiduels sous-utilisés (sous-produits ou déchets) d’une entreprise (généralement un fabricant) sont utilisés par une autre, souvent dans un autre secteur. 

Le programme de symbiose industrielle du Cap-Occidental (WISP) en Afrique du Sud est aujourd’hui une référence africaine. 

Avec plus de 156 entreprises industrielles (textile, alimentation, produits manufacturés, électronique, etc.) impliquées, le programme WISP a permis une augmentation de la rentabilité et de la performance environnementale (36 600 tonnes de déchets en moins dans les décharges) des entreprises, la création de 143 emplois, la réduction de 147 700 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre, la croissance économique avec plus de 4 millions d’euros générés (revenus supplémentaires, réduction des coûts et investissements privés) et le développement de PME.

La zone économique spéciale de Nkok, une success story gabonaise

En Afrique Centrale, la zone économique spéciale de Nkok située dans la banlieue de Libreville au Gabon est une véritable success story politique, économique, industriel et social.

Lors de notre récent séjour au Gabon, nous avons visité cette magnifique zone économique spéciale qui est bien aménagée.

Suite à la décision politique courageuse, d’interdiction d’exportation de grumes non transformées, prise en 2010, le Gouvernement Gabonais s’est associé à ARISE IIP (Integrated Industrial Platforms) pour la création de la ZES de Nkok en 2011. 

Onze après, les résultats sont impressionnants : la ZES de Nkok est un parc industriel qui s’étend sur 1 126 ha et regroupe 144 entreprises de 19 pays opérant dans 70 secteurs industriels, dont un cluster de 84 entreprises dédiées à la transformation du bois.  

D’après ARISE, la valeur de l’exportation des produits bois au Gabon est passée de 350 millions de dollars en 2010 à plus d’un milliard de dollars en 2019. 

Pendant la même période, la contribution du secteur du bois au Produit Intérieur Brut (PIB) du Gabon a été multiplié par 4 passant de 200 millions de dollars en 2010 à 842 millions de dollars en 2019. 

En dix ans, l’impact au niveau de l’emploi est énorme. Le nombre d’emplois dans le secteur du bois au Gabon est passé de 8 400 en 2010 à 34 200 en 2020. 

Suite à la décision des Autorités Gabonaises relative à l’obligation d’obtention de la certification Forest Stewardship Council (FSC) par toutes les concessions forestières du pays, on n’a pas fini de parler de la ZES de Nkok qui a été classée meilleure zone industrielle du monde dans la filière bois par le Financial Times en 2020. 

La Plateforme Industrielle d’Adétikopé au Togo affiche des grandes ambitions de durabilité

En Afrique de l’Ouest, la Plateforme Industrielle Adétikopé (PIA) à l’initiative du Gouvernement Togolais et d’ARISE IIP est déjà citée parmi les bonnes pratiques de ZES durable en Afrique un an à peine après son lancement. 

PIA Togo, avec son parc textile, se positionne en effet comme un fournisseur d’infrastructures prêtes à l’emploi pour la mise en place d’unités textiles intégrées telles que la filature, le tissage, la transformation et l’habillement, conformes aux normes sociales, environnementales et de durabilité internationales.

La ZES assure le traitement des effluents avec un système zéro rejet liquide. Ce qui permet d’économiser un milliard de litres d’eau par an. Elle a aussi mis en place un système de récupération des eaux de pluie.

La production d’énergie renouvelable à partir du solaire permet d’éviter une émission de 240 000 tonnes de CO2.

PIA Togo garantit une certification de coton non OGM (Organisme Génétiquement Modifié) et s’aligne sur les labels Oeko-Tex Standard 100 et Better Cotton Initiative.

Un centre de formation professionnelle a été créé pour former 7 000 travailleurs pour l’industrie du textile et 25 000 travailleurs de l’habillement.

PIA Togo qui a obtenu le mois dernier la triple certification ISO 9001 (qualité), ISO 14001 (environnement) et ISO 45001 (santé et sécurité) pour ses opérations de gestion veut devenir un acteur majeur de la durabilité en Afrique.

Le cabinet Afrique RSE est disponible pour accompagner les dirigeant.e.s visionnaires des zones économiques spéciales qui souhaitent prendre le leadership et devenir des références africaines d’économie circulaire et durable.

Thierry TENE

Associé et Directeur

Afrique RSE

Coordonnateur du réseau RSE ODD Afrique

Tel / Whatsapp : +241 065 26 62 49 (Gabon) / +242 06 669 99 39 (Congo Brazzaville) / + 237 6 97 68 73 20 (Cameroun)

thierry.tene@ia-rse.com

www.ia-rse.com

Editeur du magazine Dirigeantes

thierry.tene@lesdirigeantes.com

www.lesdirigeantes.com


TAG


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.